Why not throw yourself into the craziness of digital collage?

L'archevêque,2014

NO TALKING SHOP, NO DAILY GRIND. Paris, 42 rue de l’Yvette. Thursday 15 May 2014, thirty-three minutes past one. At the moment there are days when all I do in the studio is digital collage. Glued to my Canon I snap away at all kinds of tableaux and drawings I’ve pulled out of boxes. Some figures are made using sellotape such as (above) The Archbishop and his Congregation . Others are simple little characters made of paper and laid on abstract backgrounds whose swirls enchant me the moment I press the shutter release. This is how I pass the minutes and even the hours without ever emerging from my creative fever. But all this craziness does have a point: I intend to make a book out of these collages via Blurb. In the meantime… Keep walking!

 

Y-a-t-il sur Internet UN amateur du livre « At Home »?

Fuck Multicolor

NI BLABLA NI RONRON. Paris, 42 rue de l’Yvette. Vendredi 14 mars 2014, neuf heures et dix-neuf minutes…  Bien sur, je fais de la provocation mais au fond, pas tant que ça. Curieux de comprendre pourquoi la sortie de mon petit livre « At Home » (ci-dessus : une de ses 53 « installations ») ne récolte sur www.blurb.com qu’un silence assourdissant, je pose la question à tout internaute, écrivain ou photographe amateur : avez-vous vendu  un de vos livres  sur Internet?  Qu’il s’agisse d’un recueil de poésie, de l’album de votre mariage, d’un récit  à la gloire de telle ou telle contrée, peu importe…Votre aventure  m’intéresse et  je lirai avec plaisir dans votre réponse  le titre de l’ouvrage, son prix, le nom de l’éditeur et le nombre d’exemplaires vendus. Moi, c’est zéro.  Oui, zéro vente…Zéro commentaire, zéro émail…Une jolie chanson que j’ai en tête  quand je traverse  le Bois de Boulogne mais qui ne m’empêche pas de marcher d’un  pas léger. Ni de m’attendrir au passage devant les premières violettes. Alors, les amis… Keep Walking!  

A crazy idea for 28 euros and 81 centimes.* How about it?

The Wood

NO TALKING SHOP, NO DAILY GRIND. Thalys Ostend–Paris Nord, seat 53… Sunday 9 March 2014, twenty-five minutes past five, somewhere between Ghent and Brussels. When you’re a complete unknown, how to you manage to sell a book of your photos? I mean, what do you do, what tricks can you use to attract a fan who has decided to pay ten euros to buy themselves, for example, the book At Home* available from www.blurb.com? Not to give you the wrong idea, however, it’s actually not ten but 23 euros 32 you’d have to pay to get a copy (softcover) of the book in question. This amount, plus postage, will mean your account being debited to the sum of 28 euros and 81 centimes… Hmm, perhaps a bit expensive to buy yourself some crazy images (see above) by a stranger who’s mad about sticks, dead leaves and celluloid figures, don’t you think? But happily there’s always the e-book. But that’s another (exciting) story that you’ll hopefully have the pleasure of discovering one of these days. Keep walking!

Une petite folie de 28 euros et 81 centimes*, ça vous dirait?

Le Bois

 NI BLABLA NI RONRON. Thalys Ostende-Paris Nord, place 53…Dimanche 9 mars 2014, dix-sept heures et vingt-cinq minutes, quelque part entre Gand et Bruxelles. Quand on est un parfait inconnu, comment  réussir à vendre un livre de  ses photographies? Oui, que faire, quelles ruses utiliser pour attirer chez www.blurb.com un amateur décidé à mettre dix euros pour s’offrir, par exemple, le livre* »At Home »? Pour ne tromper personne, ce ne sont d’ailleurs pas dix, mais 23 euros 32 qu’il y  aura à débourser pour se procurer un  exemplaire (sous couverture souple) du livre en question. Laquelle somme, grossie des frais de poste, se soldera sur votre compte par un débit total de 28 euros et 81 centimes…Hmmm, un peu cher, non, pour s’offrir  les délires en images, voyez ci-dessus, d’un inconnu épris de bâtons, de feuilles mortes et de figurines en celluloïd? Heureusement, reste la solution de l’e-book. Mais ceci est une autre (et passionnante) histoire que vous aurez plaisir, j’espère, à découvrir ici un de ces jours. Keep walking!

Aller au printemps paresser dans des sous-bois de la région parisienne…

Paresser entre les bourgeons

Paris, 2 rue Vivienne, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Ovale, place 82.  Jeudi 6 Février 2014, dix heures et trente-neuf minutes.  Mon blog au quotidien, c’est fini. Trop dur. Trop d’angoisses devant la page blanche.  Trop de batailles contre le manque d’inspiration. Trop de temps perdu à lutter contre les fautes de frappe, l’orthographe, les micro-coupures, les faiblesses de Google traduction. Alors le dernier vendredi de février, le 28, j’arrête. Je ferme la boutique et comme j’ai entendu un jour Alfred Hitchcock le dire à la radio : « Je me retire derrière mon rideau de silence »…  Certes, ce n’est pas sans regrets  que je vais m’éloigner de mon cher clavier Azerty et de  la planète WordPress.  Les appels de mes talentueux compagnons d’aventure : Michel Brillié, Philippa Hurd et Thierry Pigot  vont  beaucoup me manquer. Comme le petit frisson de plaisir éprouvé certains matins  au moment de cliquer sur la touche « Publier ». Mais bon,  enrichir  ma collection de livres chez Blurb.com est une idée qui m’attire . Le moment  parait donc venu de sortir le Rollei de sa housse,  réveiller  ma collection de poupées et aller  au printemps paresser dans des sous-bois de la région parisienne que je n’ai pas visité depuis longtemps. Bien trop longtemps… Bouddha vous bénisse.

Mysterious Disappearance in Moscow… « The Brezhnev Rose » to Read on Blurb.com!*

Color photograph of the book "The Brezhnev Rose" in the middle of various objects: miniature chair, colored pencils, etc ...

* Mystérieuse disparition à Moscou… « La Rose Brejnev » à lire sur Blurb.com!

Jean-Loup Lafont est un auteur-photographe autodidacte qui vit et travaille à Paris. Depuis fin 2011, il présente chaque matin dans New Still Lifes une de ses créations. Les photos de Jean-Loup Lafont, – principalement des natures mortes-, sont en vente à partir de 10 dollars sur le site américain www.photoshelter.com. Pour chacune des oeuvres, le tirage est limité à trois images par format. Les frais de poste d’environ $ 5,95 pour les Etats-Unis et le Canada sont évidemment plus élevés pour les commandes à destination de l’Europe.Se renseigner auprès de l’auteur. All work copyright 2011-2013 Jean-Loup Lafont.

%d blogueurs aiment cette page :